Une page a été trouvée avec le mot clé Melon.

Melon


image 21melonjjouanneau.jpg (2.1MB)
Crédit J. Jouanneau


Originaire des régions australes du continent africain, le melon (Cucumis melo) a été diffusé très précocement en Egypte, où il a été domestiqué aux alentours de -2 700 -2 000 av. J-C., à l’origine pour ses graines. De là, il a été introduit en Europe pendant les civilisations grecques et romaines, où il était alors consommé immature. Après une longue éclipse, le melon est à nouveau introduit en Europe au moment de la Renaissance à partir de l’Asie centrale, grande zone de diversification. En Italie, il est cultivé dans la propriété papale de Cantalupo, qui a donné son nom au type « meloncantaloup ». Il est introduit en France par le biais du clergé, à Avignon notamment, où il trouvera un climat favorable permettant le développement du type « melon de Cavaillon ». Par la suite, le succès du type « melon charentais » aura tendance à éclipser les autres.

L'essentiel


Plante annuelle, très polymorphe, à croissance rapide, allogame et entomophile. Elle est fortement marquée par son origine tropicale à subtropicale, à été chaud et sec : malgré les efforts de sélection, elle présente peu d’aptitudes à croître à des basses températures ou avec de faibles éclairements.
Les trois principaux bassins de production sont le Sud-Est, le Sud-Ouest et le Centre-Ouest, avec une prédominance du Languedoc. Le type « charentais jaunissant » représente l’essentiel des surfaces (le type variétal n’est pas lié à un lieu de production).
Le melon requiert un climat chaud et sec et se montre sensible aux maladies cryptogamiques, (oïdium des cucurbitacées, fusariose, verticilliose) aggravées par de mauvaises rotations et un excès d’eau.

Rendements potentiels
  • 200 kg/are en plein champ
  • 300 kg/are sous abri

Temps de travaux indicatifs
  • Pour un semis direct en plein champ sous chenille :
    • Préparation de la parcelle : 20 h/ha
    • Installation de l’irrigation et pose du plastique : 10 h/ha
    • Semis en pleine terre : 20 h/ha
    • Pose des chenilles (arceau + plastique) puis débâchage : 50 h/ha
    • Protection de la culture et suivi de l’irrigation : 65 h/ha
    • Récolte : 160 h/ha
    • Nettoyage de la parcelle (broyage, enlèvement du paillage et du système d’irrigation) : 26 h/ha
=> Soit un total de 351 h/ha

Repères pour la culture
  • Faculté germinative des graines : 5 à 7 ans (c’est un maximum, le pourcentage de germination est en baisse à partir de 4 - 5 ans)
  • Levée : 6-10 jours
  • Nombre de graines par gramme : 30-35
  • Peuplement
    • 120 à 150 plants/are sous abri
    • 60 à 90 plants/are en plein champ

Cette introduction est extraite de la fiche Melon du guide Produire des légumes biologiques, Tome 2 Fiches techniques par légume
Filtrer :   Binage   Bio   Blette   Brocoli   Butternut   Carotte   chou de Bruxelles   Fiche technique   ITAB   Piment   Poirée   Principes   scarole  Ail  Artichaut  Asperge  Aubergine  Bette  Betterave  Bio  Céleri  chicon  Chicorée  Chicorée  Chou pommé  Chou-Fleur  Chou-rave  Concombre  Conservation  Courge  Courgette  Désherbage  Doucette  Echalote  Endive  Epinard  Fenouil  Fève  fiche technique patate douce bio  Fiches techniques  Fraise  Guide Maraichage  Haricot  ITAB  Laitue  Légumes  Légumes Bio  Légumes Bio  Mâche  Maladies et ravageurs  Maraîchage Bio  Maraichage  Mâche  Melon  Navet  Oignon  Organisation  Panais  Patate douce  Planification  Plants  Poireau  Pois  Poivron  Pomme de terre  Potimarron  Produire des légumes biologiques  Radis  Références  Récolte  Santé des plantes  Semences  Technico-économiques  Tomate