Butternut


image 10_BUTT_GERM_1.jpg (0.1MB)
Crédit GRAB

La courge Butternut est un type de courge musquée (Cucurbita moschata), comme les courges Musquées de Provence.
Les plantes rampantes ont des feuilles molles et un développement moyen. Elles produisent des fruits lisses, en forme de poire allongée ou de cacahuète en fonction des variétés, et de couleur beige. Leur chair orangée est fondante. On cultive aujourd’hui des variétés populations et des hybrides F1.
Comme pour les autres courges, la culture est mise en place dès que le risque de gelée est nul (fin avril – début mai en fonction des régions).
Les cultures « précoces » peuvent se faire sous abri, ou bâchées (protection thermique). La bâche est intéressante également pour protéger la culture du vent mais aussi des contaminations virales dans les zones à fort risque (Sud Est notamment).

Le sol doit être suffisamment pourvu en matière organique, les courges appréciant particulièrement les terres riches, et les précédents engrais verts. Néanmoins, il faut veiller à raisonner l’apport d’azote, car son excès favorise le développement végétatif au détriment de la floraison et de la nouaison.
Implantation sur sol profond, suffisamment ameubli, en semis direct ou en plantation. Le semis direct a l’avantage de faire gagner du temps et de faciliter l’enracinement de la culture, mais peut être risqué en conditions fraiches ou humides (fonte de semis).
En cas de plantation, la pépinière dure une quinzaine de jours (semis en mottes pressées ou mini-mottes).
L’implantation peut se faire sur sol nu ou sur paillage. Ce dernier permet de limiter l’enherbement et conserver l’humidité du sol.

La récolte a lieu une fois le fruit suffisamment coloré et le pédoncule sec (soit de fin août à octobre en fonction des variétés et dates de plantation, et impérativement avant les premières gelées). Pour une bonne conservation, récolter des fruits à plein maturité et secs (la conservation des courges musquées, dont la Butternut, est améliorée si les fruits sont séchés au soleil après récolte et avant d’être stockés).

D’un point de vue sanitaire, les pucerons sont les principaux ravageurs de cette culture, pouvant occasionner des dégâts parfois importants. L’Oïdium et les virus (transmis par les pucerons notamment) sont également problématiques, en particulier dans le Sud. Peu ou pas de moyens de lutte en plein champ.
Sur fruit (et en conservation), des pourritures noires dues à Didymella bryoniae ou des pourritures internes (Fusarium sp. ou Phoma sp.) peuvent provoquer des pertes très importantes en conservation.


L’essentiel


Repères pour la culture
Germination en 6-8 jours à 25°c dans le sol,
Elevage 3-4 semaines pour un plant durci
Elevage du plant (motte ou mini-motte) en 2 à 4 semaines 18-25°C. Durcir le plant avant plantation.
Semis direct possible.
Densité de culture : 0,5 à 1 plant/m2.
Culture gourmande en éléments fertilisants
Après plantation, le développement se fait à une température d’au moins 10°C.
Rotation de 2-3 ans minimum.

Aspect sanitaire
Peu de problèmes sanitaires en culture.
Problèmes de conservation liés à différents pathogènes et/ou mauvaises conditions de récolte et stockage.

Rendement potentiel
Le poids des fruits varie de 500 g à 2 kg.
Le rendement moyen est de l’ordre de 15 à 20 tonnes/ha.

  Bio  Butternut   Fiche technique  ITAB Courge