Compte rendus des réunions


Notes synthétiques
Les comptes rendus synthétiques sont sur la page Les réunions

Archives Notes partagées
copier-collés depuis le pad

Equipe rédacteurs - 4ème réunion - Atelier d'écriture - novembre 2015 - Mas des vertes Rives



Présents: Bruno Taupier-Létage, Cyril Bertrand (jeudi), Denis Lairon, Eve Fouilleux, Gilles Ferment, Marc Tchamitchian, Marion Desquilbet, Stéphane Bellon (vendredi), Vianney Le Pichon,
Excusés: Frédéric Rey, Laetitia Fourrié, Véronique Chable, Sabine bonnot, Philippe Pointereau, Sophie Prache
Déroulé prévu:
Jeudi - 9h30 accueil
1- 9h45-12h30 - discussion sur le plan (Parties-Chapitre)
déjeuner
2- 14h-16h - travail en groupe par chapitre
3- 16h15-18h15 - travail sur le plan détaillé définitif
diner 19h30
Vendredi
4- 8h30-10h30 - enjeux, besoins, sujets, résultats attendus... : que doit-on rédiger ?
déjeuner
5- 10h45-12h45 - rédaction individuelle
6- 14h-16h30 - débrief rédaction, méthodo pour boucler ce 1er draft
  • 1er module : quelles parties
  • 1er tableau "Comparaison des grandes parties des plans
Matin 19/11/15 :

  • Contexte

  • expliquer pourquoi approche system. importance rec

2. Partie intro

  • Donner cadre au plan: Organic food system : Déjà écrit (cf. Denis). mettre en valeur l'approche globale de l'AB, le Organic food system.
  • Pourquoi une approche système et pluridisciplinaire.
  • Pourquoi une approche spécifique sur la Bio ET la recherche en Bio.
  • Cadre à préciser : aborde l'agriculture et la transfo qui répond au moins au cahier des charge eurpéen.


3. Les questions
Aborder les problématiques internationales (systèmes dans les différents pays) dans chaque bloc : le tenter. Ecrire ce que l'on peut sur les questions internationales, pas grave s'il reste des champs non creusés (ce seront des sujets ouverts).

  • BLOC 0 : IMPORTANT / question cruciale : Indiquer qu'il nous faut des outils d'évaluation / de caractérisation dans tous les blocs (cf. 5.b. et 5.c. sauf tiret 2 du doc d'Eve et Marion). Puis reprendre dans chaque bloc la question des outils et méthodes de caractérisation / évaluation nécessaires et à mettre en place.
  • Traiter la question de sécurité alimentaire en lien avec le changement d'chelle de l'AB.

  • BLOC 1 :

Systèmes de production agricoles et agroalimentaires (formulation et procédés) des aliments
  • Connaître / caractériser les systèmes existants (agri+agro) Evaluer?
  • Optimiser / améliorer les systèmes (agri+agro)
  • Concevoir de nouveaux systèmes Innovants (agri+agro) dont la trajectoire pour atteindre ces systèmes innovants. Voir si on sépare du tiret précédent.
Notion environnement : à traiter en terme de ressource et de conséquence (bloc 3 dans ce cas).
  • BLOC 2 :
  • Mettre en avant les interactions entre les "qualités", et entre les qualités et les systèmes de production.
  • Travailler / creuser chaque "qualité" indépendemment.
  • Puis revenir à la fin sur l'agrégation des qualités/caractéristiques vers un concept de qualité globale.
  • BLOC 3 :
  • Les dimensions économiques sociales et territoriales de l'AB => Sur zones rurales et urbaines.
  • Notamment qualité de vie (et impact santé de leurs pratiques) pour les agriculteurs.
  • Y compris nouvelles approches sur le transfert (3g du doc Eve et Marion).
  • BLOC 4 :
    • Politiques publiques et réglementation régulation.
    • Se nourrit des blocs 2 et 3.
    • A rajouter : Interactions entre les politiques publiques / réglementations et les systèmes de production (impact des réglementaions sur les sytèmes agricoles et vice versa). cf. entre autres doc Otto Schmidt sur l'impact de la réglementation Bio sur les qualités des produits bio (QLIF).
    • Y intégrer la question de positionnement de l'AB vis a vis de l'agroécologie et agriculture durable (cf. doc Eve et Marion 5.a. et éème tiret du 5c).
    • Bloc 5 :
    • Suppression du bloc transversal.


Après midi 19/11/15 :
  • Qu'est ce qu'on rédige :
  • Ex. TPO : Specific challenge / Scope / Expected impact
  • Ex. ANR : Contexte / Objectifs / Axes thématiques et sujets
  • Nous : Format court et synthétique. Enjeux (peuvent concerner plusieurs objectifs) / Objectifs (avec qqs éléments méthodos) ou sujet / Résutats attendus (peuvent concerner plusieurs objectifs : en lien avec les enjeux).
  • Bloc 1 = Partie 1 puis rubrique 1.a, 2,3,... Et dans chaque rubrique Enjeu/Objectifs/Résultats
Proposition de plan (19/11 à 15:10)
Intro

  • frog,

  • contexte de construction du document,

  • annonce du plan de ce document

Cadrage conceptuel

  1. système alimentaire bio

  1. questions transversales (ou méthodologiques)

  • repenser la définition des performances de la Bio, les outils pour les mesurer

  • avoir les outils pour penser le changement d'échelle de la Bio

Les questions de recherche

  1. (les blocs) : par ex. syst de prod....

  1. rubrique

  • Enjeux (1 enjeux par rubrique) (le problème)

  • Objectif 1 (1 à x objectifs par rubrique, les objectifs sont numérotés de 1 à n du début à la fin du document

  • ... (questiond e recherche, méthodo, outils)

  • Objectif m

  • Résultats attendus (ça va servir à quoi)

  • B nouveau bloc

  • ...


  • (Ouf il est 15:23 !)



  • Rédaction :

  • A Cyril, Marc, Vianney

  • B Denis, Bruno (Cyril)

  • C, D Marion, Eve, Gilles


Pour le bloc A, mais peut-être pour les autres, on pourrait structurer les rubriques en 3 groupes : connaître, améliorer, repenser.

En annexe au document, proposition de construire une grille qui présente l'ensemble des besoins que nous avons pu identifier ou collecter, et en face les objectifs énoncés dans le document qui répondent à ces besoins (avec éventuellement une distinction selon le degré de contribution de l'objectif au besoin). Grille permet d'identifier les besoins orphelins et les questions sans besoin !
Cela pourrait être instrumenté dans une BDD qui permettrait le suivi dans le temps, l'actualisation des besoins etc.
Cette grille permet aussi aux acteurs de retrouver leurs besoins, élément qui légitimera le document.

Travail par bloc, plan détaillé

Débriefing, est-ce que l'organisation du plan fonctionne ?
Oui avec les ajustements suivants:

Intro
Cadrage conceptuel

  1. système alimentaire bio

  1. questions transversales (ou méthodologiques)

  • repenser la définition des performances de la Bio, les outils pour les mesurer

  • avoir les outils pour penser le changement d'échelle de la Bio

Les questions de recherche

  1. Axe (ex-Bloc) : par ex. syst de prod....

  1. Sous-axe

  1. Rubrique

  • Enjeux (1 enjeux par rubrique) (le problème)

  • 1 - Objectif 1 (1 à x objectifs par sous-rubrique, les objectifs sont numérotés de 1 à n du début à la fin du document

  • ... (questiond e recherche, méthodo, outils)

  • Résultats attendus (ça va servir à quoi)

  1. Axe suivant


Vendredi matin
Module travail individuel par Axe et rédact de qq objectifs avec Enjeux-Résultats attendus

Module échange
- gestion de la maille plus fine ?
ex: input de LR

- gestion de la traçabilité de ce qu'on reçoit (des consultations, de TPo), de ce qu'on discute
il faut des renvois : forme à déterminer : annexe, envoi, annotation, roposition de Denis : avoir une série de logos/timbres qui permettent d'estampiller chaque objectif en fonction de sa compatibilité H2020, CSAB, présence d'équipes potentielles...

on est d'accord sur :
  • aiguillage par animateurs Frog auprès des rédacteurs des sujets pour vérifier s'ils correpondent ou pas avec ce qu'il y a dans Frog
  • retour (forme à valider, tableur ?)

cela permettra
  • faire un retour, échanger, avec ceux qui nous ont fourni de la matière
  • gestion des priorités ?
  • qui en Fr


- rédaction : exemple de
- Proposition de Marc de présentation à la fin du doc


Bibliographie
Denis il en faut une pour le sérieux et l'intéret de notre doc
Marc
Marion, Eve ça va devenir trop lourd. Si on en cite pas les bons, on ne sera pas

3 façons possible de faire:
- 1 classique: réf dans le texte quand on écrit les enjeux = lecteur se dit c'est étayé, ça écrite
- 2 pas de réf dans le texte, en vrac à la fin : pas d'intéret pour le lecteur
- 3 pas de réf dans le texte, trié par domaine à la fin :

Si cible = scientifique => 1
Si décideur => 3

- Rédaction Axe B
discussion sur une des rédac
=> cf. préco dans le Guide rédaction
2 rubriques bien en main :
  • Qualité
  • Relationà la santé
2 autres rubriques à détailler et rédiger :
  • Environnement : doit etre complété par Philippe Pointereau. Lui proposer de solliciter un chercheur spécialiste en complément (Gilles Billen, Brotagnol?) ?
  • Transversal: Contribution Org Food Syst à la sustainable diet, projet organic diet... : on le laisse comme ça, qui s'en charge?
=> Contribution Org Food Syst à la sustainable diet: à mettre dans cadre conceptuel
=> garder une 4eme rubriqur avec le projet Organic diet


- rédaction Axe D (à fusionner avec Axe C ?) / Eve, Marion, Stéphane, Gilles
pas encore eu le temps de rédiger 1 ou 2 objectifs
présentation du plan détaillé

- rédaction C
plan détaillé
on manque de compétences dans Frog. Solliciter des Géographes ?
Pour finaliser le plan détaillé et la rédaction de certains objectifs.
Stéphane Bellon voit avec Aurélie Cardona (Ecodév)
Eve en discutera avec Ronan Levelly ( SupAgro Montpellier). Il a trop de boulot pour participer à frog mais intéressé.


après-midi
- Gilles : quelle maille pour le s remontées des commissions ITAB
ex: commission elevage
avec GISA/SAEB : 89 questions de rech
des questions qui rentrent bien dans notre plan
d'autres moins
=> meme principe: maille fine, aiguillage par Gilles, arbitrage-validation

- module Quelles suites ?
* place de la Recherche pour la bio à l'international ?
oui possible dans Frog, Eve consulte au CIRAD soit les scientifiques arrivent à caser leurs sujets dans nos cases, soit on rajoute des objectifs (à rédiger ou faire rédiger)
2 filtres:
  • a-t-on des équipes françaises susceptibles d'y répondre
  • y a-til des canauux d'appels à projet ?
si oui, on le met

* Qu'est-ce qui reste à faire sur le document et délais et calendrier
finir de rédiger le Draft

Introduction : Vianney
  • contexte Vianney
  • la bio et la R en Bio en France : du potentiel Vianney,
  • Frog, méthodologie Vianney

Cadrage conceptuel
  • le système alimentaire bio Denis, Stéphane + relecture Marion, Eve
  • questions transversales

  • outils de mesures (performances) Marc + Stéphane (?) + Marion

  • outils pour penser le changement d'échelle Marc + relecture Marion



Axe A - Marc, Vianney, Stéphane, Cyril, Véronique, Sophie, relecture Philippe
Axe B - Denis, Bruno, Cyril finalisent + Denis : Philillipe Rub c)
Axe C-D : Eve, Marion, Stéphane soliicitent des apports extéreurs
Biblio : tous
Index:
1 semaine : lecture par tous
- mardi 16 février (jeudi 18) tréunion des rédacteurs : relecture mutuelle, homégénéisation, arbitrage, compléments

- finalisation Draft V0

- fin février : envoi Draft V0 au CSAB

NE PAS DIFFUSER le lien vers ou le DOCUMENT avant le passage au CSAB
- mi mar 2016 ? présentation au CSAB

si le CSAB est décalé on en profite pour consulter des scientifiques de confiane. A redicuster


Stratégie de validation du document
role(s) du CSAB :
  • 3 stratégies possibles:
    • 1- on demande un avis-validation (si on le sent très bien) : NON trop risqué
    • 2- des recommandations pour que Frog finalise, puis CSAB (2° passage en commission) avis final
    • 3- voilà notre 1er jet, on l'a basé sur des docs de réf. dont priorités du CSAB, recommandations et ouverture pour que le CSAB (ou certains rédac) s'y impliquent,
    • 3 bis - on peut aller jusqu'à ce que le CSAB deviennent coauteur (FROG-CSAB) si JMM le sent.

décision :
première étape : on sonde JMM de manière interpersonnelle sur sa position de principe (DENIS) - diplomatie en amont
deuxième étape : on présente une version zéro et on demande au CSAB des recommandations et avis et compléments -
troisième étape : on retravaille notre doc en intégrant leurs commentaires
  • Maille et exhaustivité du contenu
autres régions moins sud ?
récupéré les consutations Ambition bio régionales : Vianney voit avec Fr Simon pour les récuperer

Comment on transforme les besoins en objectifs, en questions de recherche (notamment les remontées)


Comment on traite la question des nouveaux rédacteurs, avant le Draft V0
Non pas avant la fin du Draft
Mais on interroge de manière informelle : l'ACTA = ATT bio, ACTIA = Cyril, APCA / Elodie (Eve-Vianney), le CIAB avec de l'INRA , CIRAD = Eve,
IRD ? IRSTEA ?
date butoir 15 janvier

FROG + 1 an ?
- si validé en juin au CSAB
demande de présentation à Ambition bio
- diffusion :
  • dans les canaux H2020 : TPo, GTN bio
et donc il va falloir la version anglaise: on "pré-traduit nos textes et on prend un traduc

et une version mise en forme-imprimée

- comment on continue à l'alimenter
consultation ? par thème, par Régions ?

- devenir de Frog / CSAB ?
piste: Frog continue à consulter
le CSAB priorise pour le ministère

Frog suit les sujets qui passent ou pas et mobilise les equipes si les sujets passents



Réunion animateurs commission ITAB du 4/11/2015 - téléphone


Présents : mathieu, julie, laurence, bruno, rodolphe, marc, gilles, vianney, laetitia, fred
Absents : CEP, Cath, Antoine,

Enregistrement du temps : dans ATT AB, action 1

Rappel enjeux plateforme FROG, lien avec TPo pour faire remonter des sujets de recherche bio "français"

Attentes des animateurs , cadre commun ?
Quel retour du travail mené pour les commissions ?

Fred : comment c'est complémentaire avec notre programme ? quel niveau de détail on vise ?
Vlp: on n'a pas encore toutes les réponses. Atelier d'écriture FROG dans 15 jours.
ex: Trame TPo : 1 Thématique, enjeux, quelques sujets de recherche, résultats attendus

Laurence: Remontée des besoins de recherche-expé : affiché dans les activités de l'itab depuis toujours. Dans l'AE7 initialement puis déplacé dans l'ATT en 2015.
Souci = pas formalisé, ou mal. Avantage réflexion
2 livrables possibles:
  • 1 doc compilant les besoins de recherche identifiés par les commissions techniques de l'itab (en se basant / plan du programme de l'ITAB)
  • Utilisation en tant que livrable de l'ATT, à mettre à jour tous les ans (voir évolution)
  • 2e pour FROG

Doc à remettre à jour tous les ans ?
Intérêt de regarder comment les besoins évoluent d'une année à l'autre. et voir comment on y répond ? A faire par commission ?

On est d'accord sur 1ère étape :
1- formaliser les besoins de recherche-expé par commission
2- présentation collective en utilisant le plan actuel de l'ITAB (AE)

Attention, faut-il distinguer besoin de recherche ou d'expé ? voire de "valorisation" ? Il n'y a pas dans les actions de l'ITAB que de la reche-expé

Doit-on aller plus loin ?
Laurence: Valorisation de ca en interne pour l'ITAB. On peut aussi en attendre une analyse transversale, discuter des priorités pour l'ITAB. Livrable ATT = première étape (besoins recherche par comm), préalable aux analyses qui pourraient être envisagés derrière, dont l'analyse transversale pour l'itab.
laetitia: intéressant mais va au-delà de l'ATT

Format proposé par Laetitia : article type scientifique (exemple comifer/Blaise).

  • Donc une 1e étape = formaliser besoins par commission. Sous quelle forme ? Liste ? articles ? penser aussi aux fiches AE (pour comm S&P, Intrants et qualité)

  • Et 2e étape = compilation toutes commissions via cadre du programme de l'itab (donne les "tiroirs")


Difficulté : distinguer besoins de recherche de tâches affichées dans le programme de l'itab. Besoins n'est pas égale à activités de l'itab (heureusement !!).
=> si des besoins ne sont pas couvert par le cadre du programme, les pointer. est-ce qu'on veut en garder une trace, les présenter ?

Pour échange avec CS, important d'identifier face aux besoins exprimés, ce que peut faire l'itab (ne fait pas), ce que peuvent faire d'autres. Et cet inventaire est un formidable vivier de pistes de recherche (fred c'est ça, pas bien entendu ?).

Question de garder interne ou non le travail d'analyse des besoins de recherche. On a vu là des valorisations internes.
Outils pour faire aussi des actions de lobbying (AàP / FROG), ou pour interpeller nos partenaires (instituts techniques notamment) via nos commissions

Maraich' : boulot fait avant que Mathieu arrive (sous forme de carte). Pas remis à jour depuis. Peu de sujets assez spécifiques par production d'après lui.
GC : va écrire les choses à partir des thèmes de l'ITAB, car très transversal aussi. Laetitia : mais malgré tout problématique couverts végétaux diffère entre GC et maraîchage, car on ne recherche pas les mêmes couverts.

Commencer à avancer :
  • essayer de faire l'exercice pour 1 commission (production ?). Déjà identifier les problématiques puis affiner par type de système, ... Donner un exemple pour les autres (source d'inspiration).

Format :
  • carte ou tableau : synthétique
  • article : plus fin
Marc : liste des points critiques qu'on a fait en vitinnobio. sorte de verrous techniques ? à la base des priorités de recherche
Commissions très segmentées, mais on n'est pas encore au top niveau transversalité entre commissions

Julie : pas fair le boulot encore.

Rodolphe : rien à ajouter

Conclusion/résumé
1ère étape:
  • 1er niveau de livrable : formalisation besoins par commission.
  • 2ème niveau : Ensemble rassemblé en suivant le plan du programme de l'itab.

  • Mais questions (étapes 1 et 2) sur niveau de détail, forme de la présentation. Des actions sont bien identifiées (car traité par l'itab), mais d'autres non.

  • Forme : cartes, tableaux... jusqu'à l'article de synthèse.

  • périodicité

  • travailler la transversalité

2eme étape : ces travaux pourront servir à analyser évolutions des besoins, gérer la transversalité au sein de l'itab...

Calendrier :
  • atelier rédaction FROG 19 et 20
  • présentation au CS AB ???


Equipe rédacteurs - 3ème réunion - 10 juillet 2015 - Avignon-Visio


Présents (et lieu de présence): Bruno Taupier-Létage (Etoile sur Rhone/tél), Denis Lairon, Eve Fouilleux, Marc Tchamitchian, Marion Desquilbet (Avignon), Stéphane Bellon, Sophie Prache (Clermont/tél), VIanney Le Pichon,
Excusés: Cyril Bertrand, Frédéric Rey, Laetitia Fourrié, Véronique Chable (Rennes), Sabine bonnot, Philippe Pointereau, Julien Adda

Ordre du jour et déroulé:
  • 1- Ou en est-on : FAIT
  • 2- Plan : FAIT
  • 3- Suites


1- Où en est-on ?
- CSAB retour / 4 juin 2015 : OK, préciser nos attentes,

  • JMM: bien accueilli le projet, rassemble les initiatives et partenaires,

  • ouvrir et ne pas rester trop "entre soi", pour gagner en légitimité notamment

  • mais qu'attendez-vous réellement du CSAB, avis sur méthode et programme ?

  • néceessité aussi de discuter coordination de missions avec la DGER


  • Vianney : 10 juin. Présentation au CSAB. Le projet a été bien reçu. Jean-Marc Meynard a dit que l’initiative a des vertus, qu’elle répond au morcellement des chercheurs sur la bio en France. Ses remarques :


  • Plusieurs objectifs : donner de la visibilité ; lobbying scientifique ; hiérarchiser les priorités de recherche : ce sont peut-être des métiers différents.


  • Il faudra voir comment on va travailler et la crédibilité qu’on va entretenir. Peut-être un peu trop d’entre –soi dans l’équipe, il faut peut-être ouvrir un peu pour convaincre.


  • Qu’est-ce que nous attendons du CSAB ?


  • Denis Lairon : il y a un accord de principe pour s’associer à la démarche, il reste à préciser ce qu’on attend du CSAB.


  • Vianney : la question a été posée : allez-vous être vraiment ambitieux et faire le beau programme qu’on rêve pour la recherche bio française ? Réponse : on cherche avant tout à être très opérationnels pour proposer des sujets d’appels à projet européens qui conviennent le mieux possible à ce qu’on veut et peut faire sur la bio.


  • Eve : pour elle l’un ne peut pas aller sans l’autre. Ca sera plus cohérent d’avoir des propositions opérationnelles mais on ne peut pas faire l’économie de les repositionner dans une approche plus globale.


  • Marc : hier Hervé Guyomard a dit que la Commission ne voulait plus de remontée de topics que par des organisations agréées par la Commission (ce qui est le cas par exemple de la plateforme européenne TP Organics). On n’aura donc pas de difficulté sur les topics sur lesquels on est en phase avec TP Organics. Pour les autres il faudra faire un travail pour faire accepter ces sujets auprès de TP Organics. Donc ne pas se limiter au cadre TP Organics mais bien identifier ce qui est ou non dans le cadre de TP Organics.


  • Denis : un autre commentaire par rapport au CSAB : on pourrait penser que c’est son rôle de faire son travail (le CSAB avait d’ailleurs fait un travail d’identification de priorités de recherche).


  • Sophie : elle aussi trouve que ça n’est pas très clair de savoir qui fait quoi, qui doit faire le boulot.


  • Denis : pour le moment dans la nouvelle mandature ni Jean-Marc ni le CSAB n’ont fixé d’objectif de faire un gros travail de prospective sur les sujets de recherche. Ca laisse donc de la place à notre plateforme FROG. C’est intéressant comme stratégie (mais ça ne clarifie pas beaucoup le paysage français).


  • Eve : ceux qui font ont raison … Il faut avancer et développer des synergies avec le CSAB …

  • Denis : pas de problème sur le fond. Pour l’instant le CSAB a travaillé sur un contexte franco-français alors que la plateforme FROG est clairement orientée Europe – international donc là aussi il y a une complémentarité.


- comité de liaison INRA-ITAB du 9 juillet 2015 / MT et SB
MT: Hervé Guyomard a signalé que la commission euroépéenne
Qu'est-ce que la DGER attend du CSAB, de FROG, du volet recherche d'Amb Bio
Marc : hier réunion INRA - ITAB.
- Les points ont été relevés (le fait qu’il y ait cette plateforme rajoute une couche au mille-feuille). De plus le volet recherche du plan Ambition Bio ne fonctionne pas. Tout ça devrait être discuté entre ministère, INRA et ITAB.
- Il y a eu une réaction très forte de la part d'Hervé Guyomard mais également de Krotoum Konaté directrice de l'ITAB.
Ok vous etes un groupe, mais vous n'avez pas sollicité les Instituts dont vous dépendez.
MT a répondu que l'équipe avait pour objectif d'inventorier puis de faire remonter et traduire les besoins en questions de recherche.
Sophie: nous ne sommes pas non plus des grattes papier.

Marc a été surpris de la manière de réagir d'Hervé. L'idée de la plateforme et de son fonctionnement avait déjà clairement été affichée dans la premierère réunion et avait été validée. Peut-être la réaction était-elle due à la composition du groupe. (De la même manière que le CSAB avait trouvé le groupe très "bio-bio"). Le chef du département SAD a insisté sur la nécessité de réfléchir aux relations avec les experts qui sont dans les focus groups.

Stéphane a participé au focus group sur la bio dont le travail s'est terminé. Il y a eu un rapport officiel. La suite est dans les groupes terrains qui peuvent s'identifier par rapport à ces propositions. Stéphane ne sait pas quelle prise on a par rapport à eux.

Marc : Krotoum a repris ce qui s'était dit au CSAB. A titre perso elle est d'accord pour dire qu'il faut ouvrir le groupe (mais elle était moins critique qu'Hervé sur la composition du groupe). Elle a beaucoup repris les questions d'articulation avec le CSAB.

Vianney : d'un point de vue opérationnel on n'est pas contre faire entrer des gens dans le groupe de rédacteurs ; ça peut être un groupe à géométrie variable. Comment procéder ?
DL, SP: on ne peut pas monter non plus une usine à gaz. On ne peut pas avoir un représentant des départements de tous nos Instituts.
Marc : une autre façon de faire serait de progresser dans notre configuration actuelle et faire circuler de manière large un premier document.
DL: d'ailleurs est-on indépendant ou va-t-on etre rattrapper par les Institutions
EF: on est une force propositionnelle. Au moins on aura qq chose de concret à proposer

Vianney : en résumé : on avance avec notre groupe actuel ; on est pret à ouvrir s'il y a des demandes, il faut arriver déjà à produire et faire circuler un texte, on verra alors qui réagit, qui veut participer.

Stéphane : thèmes du prochain appel à projet H2020 : en l'état pour 2016-2017 du point de vue formel ils sont beaucoup dans l'optique de faire des liens entre bio et conventionnel c'est-à-dire voir quelles sont les recherches du conventionnel qui peuvent servir au bio et inversement. Ca peut aussi nous orienter sur des compétences supplémentaires dont il pourrait y avoir besoin.

Denis : qu'en est-il de la question de notre indépendance ?
De notre coté c'est clair.
Eve : chacun d'entre nous peut signer un document en son nom, il aura une existence propre, son sérieux construira une grande partie sa légitimité.


- Remontées des besoins de recherche par territoire ?

a- Ambition Bio LR / EF
Eve a participé à un comité de pilotage régional sur le plan Ambition Bio 2017 en Languedoc Roussillon. Ils se sont mis d'accord sur une gouvernance élargie (Chambre-Bio avec DRAAF et Conseil Régional) dont ils étaient tous très contents.
L'animateur a sollicité Eve en tant que LA Recherche. Eve a présenté FROG. Tout le monde voudrait y participer. Du coup réunion en septembre, pour se mettre d'accord

Vianney avait contacté le coordinateur de l'expérimentation ITAB en Bretagne. Ils ont déjà répertorié des besoins de recherche.

Pour notre plateforme il y aura une stagiaire ITAB à partir de septembre pour 4 mois pour donner un coup de main.

Vianney : ils ont aussi travaillé les 4 scénarios de prospective au sein de l'équipe ITAB.

En Rhone-Alpes:
Stéphane : en Rhône Alpes ils continueront à travailler sur les scénarios qu'ils ont fait.

Bruno : en Rhône Alpes problème de concurrence entre structures, être prudent avec tout ça.

Vianney : d'une manière générale il y a une volonté de remontée en puissance des chambres sur la bio notamment en Rhône Alpes donc beaucoup de tensions comme dans pas mal de régions.

Stéphane : essaie-t-on d'être dans toutes les régions ?

Vianney : oui à faire petit à petit.

Stéphane. Au niveau CIAB il y a des sollicitations dans différentes régions, est-ce qu'on en profite pour rencontrer des gens, faire de la pub, voir où ils en sont côté questions terrain ? Tout un tas d'opportunités.

Vianney : les scénarios ne sont pas au point sur la question de leur transformation en questions de recherche. Si on devait être sollicités régulièrement sur les scénarios il faudrait retravailler ça.

Eve : oui si on veut tenir cet outil là il faut vraiment avancer sur le lien avec les questions de recherche.

Vianney : IFOAM Europe vient de sortir 4 scénarios de prospective.

Denis : contacts , remontées d'information : il faut être ouvert à tout mais on est une poignée de personnes sans moyen, on ne va pas remplacer la FNAB, l'ITAB : chacun son boulot. Il faut que 'ITAB fasse remonter tout ce qui les concerne, la FNAB pareil, on ne va pas remplacer toutes les structures existantes.

Vianney : oui. Priorité dans les prochains mois au sein de l'ITAB sera de faire remonter et traduire tous les besoins de recherche qui auront été identifiés. Même les commissions ITAB, il faudra les accompagner ... Vianney sera vigilant là dessus ... C'est la première chose à faire. Après il peut y avoir les territoires mais effectivement nos moyens sont limités.

Denis : il faut demander à ce que le CS ITAB travaille les remontées ITAB. On ne va pas faire tout le boulot de tout le monde. A demander au CS ITAB.

Vianney : il y a des remontées de besoin mais pas de questions de recherche, et de besoins pas forcément formalisés ...
Notre role peut aussi permettre de produire un cadre qui permettent aux uns et aux autres

Bruno : il y a besoin pour les commission ITAB d'un coup de main pour retranscrire les besoins de recherche en questions de recherche. Ca peut effectivement être le rôle du CS ITAB.

Stéphane : quelle serait la question posée dans les commissions ITAB ? Quelles problématiques seraient-elles redevables de participation dans des projets européens ?
Marc : on prend tous les besoins exprimés puis on fait le tri entre ce qui est déjà exprimé dans TP Organics et les sujets à identifier qui ne sont pas dans TP Organics, avec un travail de construction à faire auprès de TP Organics.


- Scénarios :
  • Denis les a un peu regardés. D'où sortent-ils ? Il a du mal à voir les tenants et les aboutissants et sur quoi ils sont fondés ... Personne n'évoque le scénario Afterres 2050 particulièrement bien fait ...
  • Vianney : quand on interroge des gens sur les besoins de recherche, en particulier les agriculteurs, ils répondent à 6 mois - 1 an, d'où l'intérêt des scénarios pour les inciter à se projeter à plus long terme et décloisonner leur vision.
    • Un stagiaire a fait de la biblio et trouvé beaucoup de scénarios. A partir de ça ils ont fait 4 scénarios.

Denis : Afterres : ils travaillent à l'améliorer sur la partie nutritionnelle.
  • Vianney : idée : 4 scénarios : lequel a-t-on envie de voir se réaliser et pour cela quelles recherches doit-on faire ?
  • Stéphane : les questions de recherche ne seront pas les mêmes selon le scénario dans lequel on se place. Ca permet d'identifier la vision qu'on porte.
  • Sophie. Dans note document choisira-t-on un scénario vers lequel on veut aller ?
  • Marion : comment fait-on par rapport à TP Organics ? Ils ont une vision et déclinent leurs questions de recherche par rapport à cette vision.
  • Vianney : leur vision n'est pas un scénario.
  • On n'en est pas à l'ambition de rédiger notre vision ou nos scénarios. D'ici décembre on essaie de structurer un document avec une liste de besoins et sujets de recherche à court terme.

- Eve : clarifier comment on va fonctionner, qui on va interroger, comment on va faire remonter les questions du groupe.
Vianney : est-on d’accord que d’ici décembre on reste dans l’idée de faire quelque chose d’opérationnel et on voit quelle méthode on a pour rédiger ce document.
Denis : on ne peut pas faire l’impasse sur l’idée qu’il va falloir travailler dans le cadre de scénarios mais ça demande du temps et beaucoup d’efforts, ça n’est pas à l’échelle 2015. On garde dans l’idée qu’il faudra travailler sur ces scénarios mais on ne les traite pas dans un premier temps.


puis
2- Plan du programme cadre

- Pour commencer : quelle matière a-t-on ?
ITAB :

  • Commission qualité : en cours (Bruno)

  • Commission agronomie : documents existants à travailler notamment sur la fertilité

  • Grandes cultures : Laurence Fontaine dit qu'elle a tout dans la tête

  • Elevage : ils ont des bouts aussi

  • Viti : voir aussi

Le prochain CS ITAB a lieu en octobre avec un ordre du jour déjà finalisé et le suivant a lieu en janvier ... Anticiper pour le mettre à l'ordre du jour de janvier 2016 (Denis) ...
Stéphane : les thèmes ne se limitent pas à une approche filière classique. Certains sujets ne sont pas forcément bien couverts par le découpage des commissions ITAB (territoires, environnement, politiques publiques)
Enjeu : aider les animateurs de commission

On a des interlocteurs pour GRAB, PACA, Bretagne, Auvergne

Réseau SAEB (santé animale en élevage biologique) (élevage Bio, MP GISA) SP?
Réunion INRA-ITAB  TransfoBio (déc 2015) + journée construction projets prévue dans le RMT  TransfoBio (le lendemain) CBertrand Marc, Bruno et Cyril y seront.

Le CIAB (comité interne AB INRA) a lancé des interactions avec les cellules des 8 métaprogrammes INRA. Travail en cours et avancé avec les métaprogrammes INRA SMACH (santé des plantes); ACCAB sur changement climatique ; GISA (santé animale). Travail engagé avec Ecoserv (services écosystémiques). Moins avancé avec Glofoods (sécurité alimentaire mondiale) (compliqué car dimensions institutionnelles INRA-CIRAD ; ils n'ont pas fait le choix de modèle d'agriculture pour répondre aux besoins de sécurité alimentaire) ; Did it (alimentation santé) (dur de faire de l'emprise).

Mail envoyé au groupe CIRAD (Eve) ; aux signataires de la lettre concernant le rapport bio INRA (Marion) : pour l'instant pas de réponses.

Denis : alimentation : autour de la FAO : en train de construire un programme pour 10 ans sur les sustainable food systems. Contacts très rapprochés.
Etape actuelle : que la bio en tant que telle rentre dans ce programme de la FAO. Ont monté un groupe au niveau international (5 personnes dont Denis). Projet "organic diet" et 'organic food system"
Séminaire de chercheurs organisé avec 20-25 personnes sur le draft.
Idée : monter un programme de recherche international sur organic food system et organic diet avec l'espoir qu'il soit intégré par la FAO. Ils ont identifié des tasks et ont récupéré des projets de recherche des gens du groupe.

INRA : CIAB peut faire le relais auprès des chercheurs.


Après-midi:
- travail sur le plan général
plan existant TPo v1 ou v2 (2014) ou programme ITAB (qui est inspiré de TPo v1 ?
on garde TPo v2 plus complet

relecture des chapitres 3, 4, 5, 6

d'une manière générale pas assez scientifique. Plutot une cible politique ou fonctionnaires de la commission.
Donc on se sert du plan de TPo v2 mais on met ce qu'on veut dedans.

chapitre 3:
un peu fourre tout avec toutes les questions règlementaires.
à essayer de redispatcher dans les 3 autres chapitres
mais on peut garder l'idée d'un chapitre sur la règlementation (ne pas le mettre au début), en la prenant par le gros bout de la lorgnette

Chapitre 4:
Sous thèmes intéressants mais très technique
Notion d'"empowerment" délicate à gérer en France ?
Très agricole, le rural n'y est pas vraiment à part dans le titre.
Entrée par l'explotations agricoles et pas du tout par les filières, les systèmes alimentaires (ne le définissent pas comme un objet)

Le texte est plus orienté par les méthodes que par les questions.

Retenir la place de la Bio dans les politiques rurales, la fermeture des cycles
SB: rajouter les systèmes de connaissances en bio (spécifiques)

Eve: à terme il faudra croiser les thèmes avec les disciplines scientifiques. Ca permettra de débusquer d'autres sujets.
Eve: nous encourage à nouveau à lire :Références 3 dans: http://itab-asso.net/TPfr/wakka.php?wiki=RefAutres
MT: trouve qu'il enfonce des portes ouvertes


Chapitre 5:
Sophie: s'y retrouve, mais préfére le contenu de TPo v1
il présente bien vers quoi ils veulent aller, des systèmes mixtes.
Mais on pourra rajouter des recherches intéressantes vers des systèmes spécialisés.
Y réintégrer les parties règlementations.

Cela repose aussi la question de vers quoi on veut aller.

MT est gêné car la complémentarité entre systèmes spécialisés à l'échelle d'un territoire n'est ni bordée,
Entrée très techno et très découpée
Ils ont pris les questions bio-spécifiques en les faisant rentrer dans des topics plus conventionnels.

Exemple: sélection variétale: reposer le système. La bio est sans doute à la pointe, par rapport aux généticiens qui ne regarde qu'un petit bout de gène (Eve c'est un généticien qui lui a dit).

Il n'y a rien sur comment on mesure les performances en bio.


VLP un peu inquiet sur le fait qu'on est en train de revoir de façon globale tout le texte, en s'éloignant de l'objectif opérationnel.
"Mais non t'inquiète pas, il faut commencer par là"
MT cela montre l'importance de replacer les sujets dans les enjeux et les approches de la bio, avec la question des différentes échelles.
SB: diversité des modèles


chapitre 6
Comme dans le chap 5, il faudrait un cadre qui donne cohérence à ces différentes questions, en partant de la notion de système alimentaire qui est une entrée qui oblige à penser la cohérence globale, qui modifie la manière de poser les question (comme par ex. le 6.3 tq présenté ci-dessous).
Denis
Pas mal mais necessite améliorations et modifications

61 reprend docs existants dans sustainable food syst et iorgabicc diet.
*A reprendre et instrumenter avec indicateurs de DD appliqués à cette problématique.
EF en lien avec débat

En 62 intégrer nouveau § sur qualittié des aliments bio bruts et transformés.
Rien sur qualité des aliments
Permettra d'intégrer trasformation (cf RMT) et innovation (approches globale de la qualité, voire omics peu utlisée)


En 6.3 élargir l'approche public health. Aspect régime alimentaire, pattern, couverture des besoins nutritionnels, déjà présnt. Mais il manque le paquet relation alimentation - santé. Reprendre l'aspect allergies, mais c'est limitatif, réducteur. Obésité, santé en général...

Liens entre modes/pratiques de production, modes de transformations si besoin et santé à aborder (à proposer) (traité avc aroche indicateur du RMT  TransfoBio et question identifiée dans l'enquête du RMT)
Microbiote = nouvelle mode. C'est intéressant, on commence à peine à comprendre, les promoteurs de cette mode en font un peu beaucoup.

Bio intéressant nutritionnel par la composition des produits, conscience des consommateurs qui les orientent vers des régimes différents, mais ces effets positifs sont peut-être contrés par la conventionnalisation de la production bio, par la consommation moins bien réfléchie (consommateurs attirés par les propriétés, mais qui ne remettent pas en cause leur régime). Etudier aussi les différences d'offres par les districbuteurs dans la compostion de l'offre (ntre  BioCoop qui s'adresse plut^t à un public particulier vs GMS qui propose en s'affranchissant de la réflexion sur les régimes alimentaires).

DL notre originalité pourrait être d'utiliser les systèmes alimentaires.



- croisement avec objectifs nationaux (CSAB,  AmbBio, TPo...)
Je vous rappelle que vous trouverez dans notre wiki différents docs qui peuvent servir de base :
la trame initiale que nous avions calquée sur la première de TPo v1
les croisements à faire avec les objectifs nationaux français existants



3- Suites
- tâches d'ici atelier ?

- préparation atelier d'écriture à l'automne






Equipe rédacteurs - 2ème réunion - 26 mai 2015 - Avignon-Visio

Ordre du jour proposé:
Présents (et lieu de présence) Eve Fouilleux, Cyril Bertrand, Frédéric Rey, Denis Lairon, Bruni Taupier-Létage, VIanney Le Pichon, Marc Tchamitchian, Stéphane Bellon (Avignon), Sophie Prache (Clermont), Marion Desquibet (Toulouse), Véronique Chable (Rennes)
Excusés: Sabine Bonnot, Philippe Pointereau, Laetitia Jaume

  • Où en est-on ?

Rappel des grandes lignes du projet, ce qui a été fait, ce que sont devenus les scénarios
(support = wiki ou pwpt envisagé pour le CSAB)

Q Cyril Bertrand: Quel est le niveau d'information de TPo concernant cette initiative française. VLP: VLP en a discuté avec Bram Moeskop (animateur TPo), qui est donc au courant. Mais l'objet est aussi de donner une visibilité aus recherches en Bio française dans l'imbroglio que notre paysage présente aux étrangers.

  • Roles et attendus / rédacteurs:

  • Ecouter : Types de consultations (Institution, Territoires, thématiques), les 1ères : commissions ITAB, PACA, Bretagne, RA-Auvergne ?

  • Tour de table de l'état des réflexions dans les institutions:


  • VLP:

  • Premiers contacts pris au sein de l'ITAB auprès des commissions (voir sur ce wiki), tour pas fini.

  • Ctifl fait une enquête sur les besoins


  • SB:

  • Il faut que ce qu'on identifie relève d'une quesiton de R (ou qu'on le traduise comme tel).

  • Il faut aussi faire l'inventaire de ce qui est possible avec l'IRSTEA.

  • Et ne pas oublier l'IRABE (!)


  • MT+EF:

  • l'écho aux thématiques européenne n'est pas forcément une nécessité, il faut balayer large et ensuite faire le croisement avec TPo, et donc utiliser les consultations techniques, professionnelles, de territoire etc. comme moyen d'assurer cette ouverture.

  • Etat des relations avec les MPs de l'INRA, quelles positions du CIAB: MT pas detexte écrit, les questions se construisent au fil des interactions avec les MPs (ACCAF en juin,  EcoServ, GISA déjà fait...).


  • EF:

  • Position du CIRAD (au CNRS? qqs chercheurs isolés mais il faut arriver à les identifier). Position très centrée sur intensification écologique (agroécologie en étant presque considérée comme un synonyme...). Mais constitution d'un groupe de 58 personnes qui se disent intéressées par l'AB dans les pays Sud. Première réaction dirigée par Ludovic Temple sur le document TIPI, sous la forme d'une note qui commence à poser les questions scientifiques du Sud en Bio. ICROFS sollicite le CIRAD pour échanger sur l'identification des questions de recherches en Bio au Sud. Concurrence avec les dynamiques agroécologiques qui sont moins strictes que ce que permet le cadre Bio.


  • DL:

  • INSERM Deux personnes irréductibles, DL et E Kesse-Guyot qui travaillent sur alimentation-santé. Mais il y a aussi les experts du groupe pesticides qui ont contribués à l'expertise Pesticides de l'INSERM (toxicologues).


  • VLP:

  • quelle règle pour faire remonter les besoins des organismes auxquels on appartient?

  • DL:

  • deux cas: ceux qui sont déjà investit sur la bio et ceux qui n'ont pas de position institutionnelle et qui risquent de ne rien nous répondre, sauf à solliciter les individus un par un.


  • MD: (méthode)

  • ne faudrait-il pas faire 2 jours de brainstorming pour identifier un cadre de questionnement qui servirait de support pour relancer nos réseaux.

  • Mais de quel matériau peut-on disposer qui soit écrit?


  • VLP: On utilise le plan du programme cadre pour faire réagir nos collègues en termes de questions et topics, et cela avant de faire le branstorming entre nous. Mais critique de la formulation actuelle de ce cadre qui est très conservateur et ne permet guère de proposer des sujets transversaux, et n'est pas formulé sous la forme de questions de recherche... Alternative: celui de l'ITAB. Dans tous les cas il faut un exercice d'appropriation et de reformulation sous forme de questions de recherche. Une journée de travail à placer entre le 6 et le 10 juillet (doodle)

  • Cela suppose de recenser et d'obtenir des réponse de nos collègues.



  • Traduire : Croiser priorités TPo old et new, CSAB,  AmbBio

  • EF + MD : On a souligné sur ce point que telles que présentée dans le premier document de TPo (old), les thématiques identifiées sont très générales, type orientations de politique publiques en général, mais ne parlent pas vraiment le langage de la recherche.

  • Ca va être difficile de faire réagir les chercheurs par rapport à ça.

  • Nécessité de les rendre plus Recherche.


  • EF : Par ailleurs gros manques : ex. rien sur les food systems.

  • Cf le rapport tout récent : je le mets dans "autres références"


  • Ecrire : quel plan finalement pour notre programme stratégique français ?

le plan établi le 30 janvier

  • CB: questions des questions de R dont on rendra compte: en particulièrement positionnement face aux sujets mixtes ou qui ne concernent pas nécessairement que la Bio...


  • Gestion du projet :

  • Schéma de fonctionnement

  • VLP:

  • Plateforme animé par une cellule (FR, VLP, MT), cellule missionnée par le comité de liaison INRA-ITAB.

  • Identification des besoins par consultations large, auprès de différents acteurs, différentes institutions...

  • Le rôle du CSAB serait d'être une instance de validation scientifique (valide la démarche scientifique de construction des priorités), mais aussi valide le contenu scientifique du document programme cadre que la plateforme va construire.

  • Ministère sollicité, idée que le groupe de recherche  AmbitionBio soit une caution institutionnelle et professionnelle. Pour l'instant en attente car la DGPAAT est en restructuration.


  • SB:

  • groupe de recherche de la DGER pour réfléchir à la visibilité des résultats de l'ERA-NET Core-Organic, mais aussi sur les démarches de recherches (organisatrice Valérie Dehaut, très impliquée dans la programmation européenne, JPI, FACCE...)


  • FR:

  • compte tenu du fait que certains, notamment à l'ITAB, se posent des questions sur l'équilibre de représentation des différents acteurs de l'AB, nous préférrons choisir une solution dans laquelle l'équipe coeur reste libre de sa composition, la représentation et sa voix est assurée par le CSAB d'une part, par le comité de liaison institutionnel et professionnel (groupe de recherhce ambition Bio) qui ont cet équilibre.


  • DL:

  • Il est important que les rédacteurs gardent leur indépendance et que les deux organismes qui ont missionnés les animateurs. Il y a besoin d'un engagement écrit des structures mandantes, mais aussi des structures que l'on sollicite comme caution CSAB et Groupe Recherche Ambition Bio). On fonctionne comme un comité d'experts. Il est hors de question qu'on fasse un draft qu'ils retriturent après à leur guise pour en faire le document final.


  • VLP:

  • une possibilité est que les auteurs signent le docment de leur nom, comme pour les priorités TPo.


  • SB:

  • Quelle est notre ambition: si on veut harmoniser notre position face au niveau européen, il faut éviter que nos propositions soient trop divergentes par rapport à celles qui remontent déjà par les canaux déjà existants. Il faut donc à la fois rester indépendants et garder l'aval de différentes instances programmatrices.


  • EF:

  • la méthode de travail peut nous servir pour garantir notre indépendance mais aussi pour garantir cette représentativité. Il est donc important de bien la réfléchir, et les positions d'écoute sont importantes car elles complètent la validation aval par une prise en compte en amont.


  • DL:

  • Donc 2 engagements: indépendance et prise en compte de toutes les propositions


  • CB:

  • Quelle est l'implication des PCN (points de contact national) entre Europe et national (ACTA, ACTIA, DARESE-INRA).


  • SB:

  • il manque dans ce schéma la dimension européenne et le lien à ces endroits divers où se discute des recherches et de leur programmation en Bio, au delà de TPo.


  • SP:

  • il faudra donc envisager une version en anglais (donc prévoir de trouver un budget dans ce sens).


  • CB:

  • prévoir dans le programme de travail un volet communication, vers qui, avec quoi (pavé, résumé, langue).


  • SB:

  • il s'agit bien de faire du lobying scientifique.


  • SP:

  • le lobying ne passe hélas pas que par le papier il faut compléter avec de la présence en congrès


  • Nom, logo

  • Proposition d'un nom anglais (FROG: French Reseearch Organic Group) et d'un nom français Plateforme française Bio pour la Recherche (plateforme Bio pour souligner l'ouverture de nos bases au delà de la recherche, mais comme on produit des Q de R, c'est bien pour la recherche).

  • Remboursement des frais

  • Un peu de soutien de l'ITAB pour défrayer les déplacements...

  • préparation de la présentation de la démarche du projet au CSAB

  • Présentation et demande de validation au CSAB de notre démarche.

  • Suites: Calendrier

  • Plan de travail:

  • Avant le 6 juillet recensement de ce qui est disponible et premier sondage aupprès des collègues. Avoir digéré les documents des TPo, en particulier le nouveau mis en ligne par MD.

  • Une journée de travail sur le plan du programme cadre. semaine du 6 juillet (travail sur cadre de travail, le plan pour faire réagir les collègues)

  • Deuxième sollicitation des collègues sur la base de ce plan amélioré, amendé.

  • Séminaire de deux jours brainstorming à l'automne.

  • Le document qui fait désormais référence est la nouvelle version du document TPo.

  • Objectif: avoir réalisé l'inventaire des questions sur la base des retours, à défaut d'avoir un document construit


EF : ce serait bien de créer une section sur le WIKI ou l'on puisse mettre des exemples de courrier de collègues, etc. ce type de choses qu'il aussi pratique de réadapter à ses propres besoin que de tout refaire.

  • Je pense aussi qu'il serait intéressant au titre du CNRs de contacter Gilles Billen : qui veut le faire?


Divers

SB: Il y aura une suite très probable à Core-Organic pour 2017, donc notre travail doit envisager qu'il serve à mettre sur les rails des projets coordonnés français.
SB: a travaillé avec des agriculteurs sur des scénarios (ceux du cluster Rhône-Alpes), avec pour questions qu'est-ce que ça veut dire pour chacun d'entre-eux dans leur ferme, puis pour la coopérative.

EF : ce serait bien de créer une section sur le WIKI ou l'on puisse mettre des exemples de courrier de collègues, etc. ce type de choses qu'il aussi pratique de réadapter à ses propres besoin que de tout refaire.

  • Je pense aussi qu'il serait intéressant au titre du CNRS de contacter Gilles Billen...

Point sur les consultation territoriales :

Ambition Bio volet recherche
PACA : c'est fait (malheureusement avec un cabinet de consultants qui a un peu foiré la réunion)
Languedoc Roussillon
- Vianney a été invité à une réunion à Montpellier le 26 juin.
- Eve aimerait s'y joindre : tu les avertis Vianney? VLP: non, c'est juste un save the date.

Après-midi
que doivent faire les responsables de la collecte de données
quel plan : repartir d'un plan existant TPo v1 ou v2 (2014) ou programme ITAB (qui est inspiré de



Réunion du 4/11/2015 Animateursde commission ITAB

Présents : mathieu, julie, laurence, bruno, rodolphe, marc, gilles, vianney, laetitia, fred
Absents : CEP, Cath, Antoine (nous rejoindra peut-être),

Enregistrement du temps : dans ATT AB, action 1

Rappel enjeux plateforme FROG, lien avec TPo pour faire remonter des sujets de recherche bio "français"

Attentes des animateurs , cadre commun ?
Quel retour du travail mené pour les commissions ?

Fred : comment c'est complémentaire avec notre programme ? quel niveau de détail on vise ?
Vlp: on n'a pas encore toutes les réponses. Atelier d'écriture FROG dans 15 jours.
ex: Trame TPo : 1 Thématique, enjeux, quelques sujets de recherche, résultats attendus

Laurence: Remontée des besoins de recherche-expé : affiché dans les activités de l'itab depuis toujours. Dans l'AE7 initialement puis déplacé dans l'ATT en 2015.
Souci = pas formalisé, ou mal. Avantage réflexion
2 livrables possibles:
  • 1 doc compilant les besoins de recherche identifiés par les commissions techniques de l'itab (en se basant / plan du programme de l'ITAB)
  • Utilisation en tant que livrable de l'ATT, à mettre à jour tous les ans (voir évolution)
  • 2e pour FROG

Doc à remettre à jour tous les ans ?
Intérêt de regarder comment les besoins évoluent d'une année à l'autre. et voir comment on y répond ? A faire par commission ?

On est d'accord sur 1ère étape :
1- formaliser les besoins de recherche-expé par commission
2- présentation collective en utilisant le plan actuel de l'ITAB (AE)

Attention, faut-il distinguer besoin de recherche ou d'expé ? voire de "valorisation" ? Il n'y a pas dans les actions de l'ITAB que de la reche-expé

Doit-on aller plus loin ?
Laurence: Valorisation de ca en interne pour l'ITAB. On peut aussi en attendre une analyse transversale, discuter des priorités pour l'ITAB. Livrable ATT = première étape (besoins recherche par comm), préalable aux analyses qui pourraient être envisagés derrière, dont l'analyse transversale pour l'itab.
laetitia: intéressant mais va au-delà de l'ATT

Format proposé par Laetitia : article type scientifique (exemple comifer/Blaise).

  • Donc une 1e étape = formaliser besoins par commission. Sous quelle forme ? Liste ? articles ? penser aussi aux fiches AE (pour comm S&P, Intrants et qualité)

  • Et 2e étape = compilation toutes commissions via cadre du programme de l'itab (donne les "tiroirs")


Difficulté : distinguer besoins de recherche de tâches affichées dans le programme de l'itab. Besoins n'est pas égale à activités de l'itab (heureusement !!).
=> si des besoins ne sont pas couvert par le cadre du programme, les pointer. est-ce qu'on veut en garder une trace, les présenter ?

Pour échange avec CS, important d'identifier face aux besoins exprimés, ce que peut faire l'itab (ne fait pas), ce que peuvent faire d'autres. Et cet inventaire est un formidable vivier de pistes de recherche (fred c'est ça, pas bien entendu ?).

Question de garder interne ou non le travail d'analyse des besoins de recherche. On a vu là des valorisations internes.
Outils pour faire aussi des actions de lobbying (AàP / FROG), ou pour interpeller nos partenaires (instituts techniques notamment) via nos commissions

Maraich' : boulot fait avant que Mathieu arrive (sous forme de carte). Pas remis à jour depuis. Peu de sujets assez spécifiques par production d'après lui.
GC : va écrire les choses à partir des thèmes de l'ITAB, car très transversal aussi. Laetitia : mais malgré tout problématique couverts végétaux diffère entre GC et maraîchage, car on ne recherche pas les mêmes couverts.

Commencer à avancer :
  • essayer de faire l'exercice pour 1 commission (production ?). Déjà identifier les problématiques puis affiner par type de système, ... Donner un exemple pour les autres (source d'inspiration).

Format :
  • carte ou tableau : synthétique
  • article : plus fin
Marc : liste des points critiques qu'on a fait en vitinnobio. sorte de verrous techniques ? à la base des priorités de recherche
Commissions très segmentées, mais on n'est pas encore au top niveau transversalité entre commissions

Julie : pas fair le boulot encore.

Rodolphe : rien à ajouter

Conclusion/résumé
1ère étape:
  • 1er niveau de livrable : formalisation besoins par commission.
  • 2ème niveau : Ensemble rassemblé en suivant le plan du programme de l'itab.

  • Mais questions (étapes 1 et 2) sur niveau de détail, forme de la présentation. Des actions sont bien identifiées (car traité par l'itab), mais d'autres non.

  • Forme : cartes, tableaux... jusqu'à l'article de synthèse.

  • périodicité

  • travailler la transversalité

2eme étape : ces travaux pourront servir à analyser évolutions des besoins, gérer la transversalité au sein de l'itab...

Calendrier :
  • atelier rédaction FROG 19 et 20
  • présentation au CS AB ???


1ère réunion rédacteurs - 30 janvier 2015 - Avignon

  • présents: Cyril Bertrand (matin), Eve Fouilleux, Marc Tchamitchian, Raphael Paut, Sabine Bonnot (-> 15h15) , Sophie Prache, Stéphane Bellon, Vianney Le Pichon
  • en visioconférence : Marion Desquilbet
  • possibles: Véronique Chable
  • excusés : Denis Lairon, Philippe Pointereau, Bruno Taupier-Letage
Ordre du jour proposé
  • 9h30-12h30
    • se connaître (tour de table)
  • 9h45 - présentation, objectifs, enjeux et calibrage du projet TP Fr / tour d'horizon du site collaboratif
  • 10h15 - méthode de travail envisagé : exemple de la démarche de TPo
  • 10h45 - quel cadre stratégique français ?
  • Objectifs ? vision-scenarii, sources de thèmes de recherche et d'innovation, propositions de méthodes de recherche, programme d'actions pour inspirer les politiques ?
    • déclinaison du programme stratégique TPo, le lien avec Ambition bio, les priorités du CSAB ?
  • 1 ou des documents ? choix et plan des livrables français, répartition des tâches
  • calendrier
  • régime des publications
    • 14h-17h30
    • Comment on consulte ? des scenarii aux besoins de recherche et aux programmes opérationnels
    • Qui ? Région, filières...
    • Travail sur 4 scenarii de prospective comme futur outil d'animation des consultations
    • présentation des 4 pré-scenarii (/RP)
    • W individuel puis échange et "finalisation" des scenarii
    • des scenarii aux besoins de recherche

  • Prochaines consultations ?
  • Action de Communication / projet TPfr?
  • Prochain RDV des rédacteurs TPFr ?


Notes partagées
9:55
Tour de table
Stéphane Bellon
Vianney Le Pichon
Marc Tchamitchian
Eve Fouilleux : DR CNRS, CIRAD, Politiques agricoles et alimentaires. Sur la bio, impact politiques du standard volontaire et de la certification tierce comme instruments de regulation majeurs du secteur.
Sabine Bonnot : agricultrice Arbo + Gdes Cultures dans le Gers, dont agroforesterie, membre du bureau ITAB, participe au CS ITAB et au Copil ITAB-INRA. a aussi travaillé dans l'agroalimentaire et l'agrochimie à l'international
Raphael Paut : stagiaire ISARA au GRAB, prospective et innovation
Cyril Bertrand : directeur CRITT PACA, coordinateur RMT transfo bio, membre du CSAB
Sophie Prache : INRA Clermont, système d'élevage, verrous techniques
Marion Desquilbet: INRA Toulouse, économie, commence recherche sur la bio : standard public et standards privés ; composition des paniers d'achat dans les différents circuits de distribution de produits bio. Membre comité haut conseil des biotechnologies sur l'analyse socio-éco des OGM.


Projet TPFr :
  • Démarche européenne : TPOrganics pour monter / faire émerger sujets et projets de recherche visant financements EU.
  • Origine idée TPFr : Ifoam France, en particulier par l'ITAB et le GRAB. Projet proposé au Copil ITAB-INRA.
  • Objectf: être plus présent sur la scène européenne. Monter des projets européns et être plus visible.
  • Autre objectif: Proposer un cadre stratégique pour la recherche en France (notamment en lien avec Ambition Bio 2017) ; NB on s'est rapproché du ministère pour inspiration de l'axe recherche du plan Ambition Bio).
Objectif d'aujourd'hui : décliner à partir de TP Organics, des axes pour la recherche bio en France.
Pour alimenter le cadre stratégique il faudrait organiser des consultations avec les acteurs de terrains (et les chercheurs?).
Notre équipe : PENSER - ECRIRE - ECOUTER
Pour qu'ensuite les acteurs puissent s'inspirer de cadre stratégique pour organiser leurs recherches (ex. ITAB s'est inspiré du cadre stratégique de TPO)


17 février: consultation régionale PACA pour le volet 4 (recherche) du plan ambition bio 2017.
LE RMT ACTIA Transfobio sera un élément national contributeur en idées de recherche qui pourra utiliser la méthodo TPFr.

Quelles cibles pour les sujets de Recherche ?
Europe (H2020...)
Besoins de recherche en France: fournir des idées pour les appels à projet franco-français (Casdar, ANR,...) et franco-européen (H2020).
Quid de l'international ?
=> Recherche française pour la bio ou Recherche pour la bio française? probablement encore trop restrictif, pas ne pas se centrer sur la recherche.
Ouvrir "Recherche et innovation"
ex: on manque de biblio ou de connaissance des recherches sur les aménités positives de la bio (recoupe certaines idées qui ont émergé dans le groupe de travail Bio du CNA (Conseil National de l'Alimentation) qui s'est penché sur les externalités positives de la bio).
Comment faire le lien avec le développement territorial ?

Un .

TPfr pourrait (devrait) devenir l'intercoluteur de ce qui identifie des besoins de recherche sur, pour et en lien avec la Bio.
Le programme stratégique TP fr de
Périmètre : Parler de Recherche et d'Innovation pour élargir.


Gouvernance -> pas de structure juridique. Le groupe "recherche" d'ambition bio serait le COPIL de TPFr ( pour ne pas être "isolés" et se rattacher aux démarches en cours)
Position INRA vis a vis de TPFr : en observation "active", peut servir à rendre plus visibles les équipes INRA impliquées sur la Bio. Bonne interaction / répartition des tâches à avoir avec le CSAB (JM Mesnard est au courant et d'accord de "déléguer" informellement le travail de définir le prochain cadre stratégique de la recherche bio en France).
Une interaction (tous les 6 mois) est prévue avec le comité de liaison INRA/ITAB (auquel participe Hervé Guyomard -il le préside, non?). Le rôle du comité de liaison INRA/ITAB est à formaliser, mais le groupe TPFr devra de toutes façons lui rendre des comptes régulièrement.
Plutot que de parler de comité de pilotage concernant le rôle du groupe de pilotage recherche du ministère en rapport avec TPFR, il vaudrait mieux parler de Comité de Suivi.
Bien cadrer :
  • Les interactions (qui fait quoi, qui prend les décisions,...) avec le comité recherche d'Ambition Bio (la DGPAAT est intéressée par les propositions que l'on pourra faire), le CSAB et le comité de laison INRA/ITAB (voire CA des structures comme l'ITAB).
  • Qui valide ce que l'on aura écrit.
  • Il faudrait proposer un schéma (meme s'il doit etre remodelé) : pour présenter l'articulation de TPFr avec dispositifs existants.

CIRAD: 53 personnes participent à un groupe de discussion sur la recherche bio.
A impliquer aussi : le CNRS

NB : IFOAM a une plateforme pour l'approche mondiale des stratégies de recherche : TIPI (IFOAM Technology Innovation Platform)

Rappel sur TP Organics
Plateforme technologique. Instance reconnue par la comission européenne, portée par IFOAM Europe.
Les participants, leurs modalités "d'adhésion" et leur affichage ne sont pas clairs...
Mélange de plateformes nationales (pour pays qui essaient d'émerger), de représentants de secteurs, de structures européennes de la société civile.
1) Définition de la vision pour la Bio à 2025,
2) Programme de recherche stratégique (idées de projets de recherche),
3) Implementaton action Plan avec idées de projets détaillées.
=> Propositions de topics pour UE
=> Proposition de projets pour la 1ère phase d'H2020 mais moins percutant et efficace que sur FP7 (d'où attentes sur les remontées / enrichissements des plateformes nationales). N.B. les acteurs de TP organics se sont aperçus que comme ils étaient mal relayés par les états membres, leurs propositions, qui avaient pourtant l’aval de la Commission, ne se retrouvaient pas dans les propositions des EM, et donc ne se retrouvaient pas dans les décisions finales.
D'ou l'intérêt pour la plate forme TPfr pour faire remonter des projets via différents cannaux : vers le ministère, vers les differentes institutions de recherche.

Comment faire remonter des projets via TPFr (notre méthode de travail) :
Faut-il re-travailler la partie vision 2025?
Quels besoins de recherche/innovation?
Quelle méthode de recherche/innovation?
Quel programme d'action?

S'approprier la méthode TPO -> l'application à la lettre du cadre européen: risque de s'enfermer.
Idée consultation avec des scenarii de prospective et on a sous le coude le plan de notre cadre stratégique (inspiré du cadre européen)

Pour batir un cadre stratégique, il faut qu'il y ait une vision partagée du futur voulu.

Points absents dans TPO : environnemental et social (et énergétique ?). Plus-value de TPfr = apporter questions de recherche sur ces axes.
Enjeux de dé-spécialisation des exploitations agricoles (exploitation - bassins économiques - régions)
Enjeux autour des différentes formes de certification.

Débat sur l'utilisation des scenarii.
Peut permettre d'avoir une diversité de vision, creuser comment y arriver puis on structure, priorise.

Si on retient l'idée d'utiliser des scenarii, il faut déterminer comment on passe ensuite des scenarii aux besoins de recherche.
Il va falloir réflechir aux facteurs clés qui structurent ces scenarii.

Horizon de temps : on se donne DEUX ans. Avec l'idée d'obtenir des prédocuments à la fin 2015 à partir de quelques consultations. Puis des consultations en 2016 et des docs finaux en fin d'année.

Qui on consulte ? cela pourrait-etre par région, par filière par organisme
animateurs TPfr peuvent apporter la méthodo (scenarii, cadre)
soit les rédacteurs sont là, soit on leur fait passer ce qui a été dit (enregistrer)

Penser aussi à insérer des besoins de recherche d'autres.

Publication:
  • oui il faut y penser, pour se rendre visibles
  • Où ? à voir

Nom : FROG ?

SCENARII :
volontairement contrastés, à partir de scenarii existants.

Important de traiter les scénarios symétriquement (ex. hypothèses concernant l'évolution de l'agriculture conventionnelle)
Il faudrait croiser les 4 pré-scénarios avec les key challenges.

Il faut avoir 4 scénarios contrastés. En quoi les scénarios contrastés créent des besoins de recherche différents. Les scénarios 3 et 4 n'impliquent pas forcément de besoins de recherche.
Les scénarios peuvent impliquer des besoins de recherche spécifique, mais dans certains cas il s'agit plus de transition vers un futur envisagé.

Le scenario 3 (luxe-diluée) ne sert pas à grand chose de ce point de vue. En terme de recherche, il risque de ressembler en terme de besoin au scenario 1.
Ne pas se noyer dans les scenarii / identification besoins de recherche.

Bio-écolo / bio-techno ne sont pas forcément opposés.
Ne pas confondre objectifs et moyens.

Les % ont à la limite peu d'intérets.

recherche publique/recherche privée

Il faudrait garder un scénario tendanciel (4. Bio continuité) et 2 scénarios contrastés (1. et 2.).
-> Simplifier le choix des scénarios.
-> Développer la clé "alimentation".
-> et l'entrée Environnement (impacts des différents scenarii)
Scénario 1: changement de régime alimentaire, scénario 2: les gens