image SEMBio.png (31.3kB)

Les Savoirs Ecologiques des Maraîchers Biologiques dans la transition écologique et alimentaire : Efficacité technique et expression des valeurs partagées entre producteurs, consommateurs et citoyens (SEMBIO).


Partenaires du projet

Organismes chef de file :
image th3.jpeg (16.4kB)
image th2.jpeg (13.0kB)
Partenaires financiers :
image logo4.png (10.5kB)
Partenaires techniques :
image th5.jpeg (15.1kB)
image th4.jpeg (24.3kB)
image logo_geyser.gif (14.8kB)
image LogoITAB_formatnormalRVB.png (38.0kB)
image siteon02.png (8.7kB)
image c4b929_76d32ec794bf6fe8f52b7e61cdc93b26.jpg (24.0kB)



Description du projet

Les très petites fermes maraîchères biologiques en circuits courts représentent une des figures les plus significatives contribuant aux dynamiques sociales qui militent pour des systèmes alimentaires capables de préserver les ressources naturelles, de nourrir les populations locales de manière saine et équitable, de pourvoir aux besoins des paysans en respectant leur culture, de contribuer à la vitalité des territoires. Des travaux récents conduits dans l'équipe Agricultures Urbaines de l'UMR SADAPT ont montré que la viabilité de ces fermes était liée d'une part à leur capacité à mobiliser efficacement les interactions écologiques positives au sein de l'agroécosystème et d'autre part à s'intégrer dans un réseau local partageant des valeurs sociales, culturelles et éthiques relatives au respect des écosystèmes, à l'équité, à la qualité des aliments, à la santé. Ces deux dimensions prennent leur source dans les savoirs écologiques des maraîchers. Contingents et situés, ces savoirs composent une "intelligence pragmatique singulière". Ils ne sont partageables qu'à partir du moment où sont mis à jour les mécanismes et les logiques qui organisent la relation, complexe et jamais complètement stabilisée, entre savoirs, situation et pratiques.
En associant la technique de l'autoconfrontation et la mise en débat des résultats qui en sont issus entre maraîchers d'une part, entre maraîchers et consommateurs citoyens d'autre part, l'ambition du projet SEMBIO est de révéler ces savoirs dans ce qu'ils portent de "généricité technique" et de "généricité éthique et sociale", sources d'inspiration pour penser et améliorer la viabilité écologique et sociale de ces fermes et renforcer les réseaux qui les unissent aux consommateurs-citoyens.
Ce travail associera trois groupes locaux de maraîchers et d'organisations de consommateurs et de citoyens en Lorraine, Sud Isère et Vaucluse, des établissements de formation agricole, l'association Geyser, l'Institut technique de l'Agriculture Biologique (ITAB), l'Institut d'éducation à l'agroenvironnement de Florac (Montpellier Sup Agro) et l'UMR SADAPT (INRA-Agro Paris Tech), structure porteuse du projet prévu pour une durée de trois ans.
Cette recherche-action bénéficiera en premier lieu aux maraîchers et aux organisations de consommateurs des régions du projet. La diffusion plus large des savoirs qu'elle aura permis de révéler, d'expliciter et de contextualiser s'effectuera principalement par le biais de la plateforme web collaborative de l'ITAB, qui permettra de poursuivre le débat sur ces résultats au-delà du projet. Ils seront également mobilisés dans les formations de formateurs du Plan National de Formation du Ministère de l'Agriculture de l'Agroalimentaire et de la Forêt (MAAF), et donc, au-delà dans les formations des élèves de l'enseignement agricole et de porteurs de projets d'installation. Dès la seconde année du projet, ses résultats seront rendus publics lors d'interventions à l'occasion de manifestations professionnelles et scientifiques et, à la conclusion de celui-ci, lors de deux séminaires ouverts de restitution. Outre des articles de vulgarisation, des articles scientifiques seront publiés dans des revues à comité de lecture, portant tant sur la méthode que sur les cadres théoriques par lesquels peuvent être lus et analysés ces systèmes alimentaires alternatifs, leur durabilité, leur contribution à la transition écologique et alimentaire.

Regard croisés de maraîchers et partage de savoir sur des pratiques de gestion des adventices sans recours aux herbicides : résultats du travail en Sud-Isère


Dans le cadre du travail conduit en 207-2018, les acteurs du programme SEMBio (pour Savoirs Ecologiques Maraîchers) ont réalisé un travail de collecte de savoirs maraîchers sur 3 territoires : Sud-Isère, Lorraine et Luberon.
Ce travail de collecte des savoirs s’appuie sur la méthode dite d’auto-confrontation : l'auto-confrontation est une méthode d'enquête sur les gestes et les pratiques consistant à filmer un maraîcher en action, puis à lui présenter le film réalisé en lui demandant de commenter l'image qui défile sous ses yeux.

Au fil du projet, la gestion des adventices est apparu comme un enjeu majeur, auquel tous les maraîchers sont confrontés.
Le non-recours aux pesticides induit chez le maraîcher des comportements, des choix techniques et un regard porté sur les « mauvaises herbes » novateurs.
Il doit notamment limiter leur concurrence avec les plantes cultivées, à des moments clés de la croissance de celles-ci. Dans une approche agro-écologique, il ne s’agit pas tant de les détruire que de les maintenir à des niveaux acceptables en tenant compte de la charge de travail nécessaire, des exigences écologiques qui se présentent à l’agriculteur, et des impératifs économiques qui sont les siens.

Une vidéo produite en Sud-Isère

En Sud-Isère, le travail de collecte de savoirs et de paroles de maraîchers a été réalisé auprès de 5 fermes maraîchères situées dans le sud du département de l’Isère, en zone de moyenne montagne, en 2017 et en 2018. Leur point commun est de travailler sans recours aux herbicides, et d’avoir développé depuis de nombreuses années (la ferme la plus ancienne a près de 40 ans) des pratiques qui vont dans le sens du contrôle des adventices.
Le résultat de ce travail a abouti à la réalisation d'un film de 13 minutes, soutenue par Ecophyto, qui insiste sur les arbitrages et les points de décision des maraîchers dans leur façon composer avec les adventices.



Cette vidéo s'accompagne d'une brochure explicative à destination des équipes pédagogiques intervenant en BAC PRO, BPREA…, disponible au format PDF, permettant d'expliquer le contexte du projet, la méthodologie de l'auto-confrontation, et le mode de valorisation des vidéos produites dans le projet en formation (de conseillers, de formateurs et de porteurs de projets en maraîchage). Télécharger le livret pédagogique



Quelques exemples de vidéos d'autoconfrontation = Explication de l'agriculteur sur ses pratiques filmées

  • Technique de récolte/lavage de carottes (FH)

  • Gestion difficile du désherbage (FH)

  • Choix de mécanisation / Binage-Buttage (FH)

  • Semis/Désherbage du cresson (FH)


Vidéos par thème


Autres productions du projet (Mémoires, Articles ...)

  • Mémoire de Master de J.Loisel "Agroécologie(s), savoirs et pratiques en maraîchage biodiversifié sur petite surface; Filmer l’action et la verbalisation de l’action pour révéler les savoirs agroécologiques paysans"