Un total de 2 pages ont été trouvées avec le mot clé Courge.

Butternut


image 10_BUTT_GERM_1.jpg (0.1MB)
Crédit GRAB

La courge Butternut est un type de courge musquée (Cucurbita moschata), comme les courges Musquées de Provence.
Les plantes rampantes ont des feuilles molles et un développement moyen. Elles produisent des fruits lisses, en forme de poire allongée ou de cacahuète en fonction des variétés, et de couleur beige. Leur chair orangée est fondante. On cultive aujourd’hui des variétés populations et des hybrides F1.
Comme pour les autres courges, la culture est mise en place dès que le risque de gelée est nul (fin avril – début mai en fonction des régions).
Les cultures « précoces » peuvent se faire sous abri, ou bâchées (protection thermique). La bâche est intéressante également pour protéger la culture du vent mais aussi des contaminations virales dans les zones à fort risque (Sud Est notamment).

Le sol doit être suffisamment pourvu en matière organique, les courges appréciant particulièrement les terres riches, et les précédents engrais verts. Néanmoins, il faut veiller à raisonner l’apport d’azote, car son excès favorise le développement végétatif au détriment de la floraison et de la nouaison.
Implantation sur sol profond, suffisamment ameubli, en semis direct ou en plantation. Le semis direct a l’avantage de faire gagner du temps et de faciliter l’enracinement de la culture, mais peut être risqué en conditions fraiches ou humides (fonte de semis).
En cas de plantation, la pépinière dure une quinzaine de jours (semis en mottes pressées ou mini-mottes).
L’implantation peut se faire sur sol nu ou sur paillage. Ce dernier permet de limiter l’enherbement et conserver l’humidité du sol.

La récolte a lieu une fois le fruit suffisamment coloré et le pédoncule sec (soit de fin août à octobre en fonction des variétés et dates de plantation, et impérativement avant les premières gelées). Pour une bonne conservation, récolter des fruits à plein maturité et secs (la conservation des courges musquées, dont la Butternut, est améliorée si les fruits sont séchés au soleil après récolte et avant d’être stockés).

D’un point de vue sanitaire, les pucerons sont les principaux ravageurs de cette culture, pouvant occasionner des dégâts parfois importants. L’Oïdium et les virus (transmis par les pucerons notamment) sont également problématiques, en particulier dans le Sud. Peu ou pas de moyens de lutte en plein champ.
Sur fruit (et en conservation), des pourritures noires dues à Didymella bryoniae ou des pourritures internes (Fusarium sp. ou Phoma sp.) peuvent provoquer des pertes très importantes en conservation.


L’essentiel


Repères pour la culture
Germination en 6-8 jours à 25°c dans le sol,
Elevage 3-4 semaines pour un plant durci
Elevage du plant (motte ou mini-motte) en 2 à 4 semaines 18-25°C. Durcir le plant avant plantation.
Semis direct possible.
Densité de culture : 0,5 à 1 plant/m2.
Culture gourmande en éléments fertilisants
Après plantation, le développement se fait à une température d’au moins 10°C.
Rotation de 2-3 ans minimum.

Aspect sanitaire
Peu de problèmes sanitaires en culture.
Problèmes de conservation liés à différents pathogènes et/ou mauvaises conditions de récolte et stockage.

Rendement potentiel
Le poids des fruits varie de 500 g à 2 kg.
Le rendement moyen est de l’ordre de 15 à 20 tonnes/ha.

Potimarron


image 22potimarronsedarb.jpg (0.8MB)
Crédit Sedarb


Le potimarron (Cucurbita maxima) est originaire d’Hokkaïdo dans le nord du Japon, où ont été sélectionnées les formes originelles trouvées dans les Andes. Ce fruit est champion toutes catégories en vitamine A (neuf fois plus que la carotte, six fois plus que le persil), en oligo-éléments (magnésium, fer, phosphore,…) et en acides gras insaturés qui réduisent le taux de cholestérol du sang. Le potimarron est un « mini-potiron ». Son nom est une allusion à la coloration orangée de sa chair, semblable à celle des potirons et à sa saveur, proche de celle de la purée de châtaigne/marron. Le potimarron représente un petit marché mais constitue un légume souvent présent sur les étals des maraîchers et des magasins spécialisés bio. Il est également demandé en restauration hors foyer sur des volumes modestes. L’accès à des marchés d’industrie de transformation et de conditionnement permet de commercialiser des volumes plus importants.

L'essentiel


Le potimarron est assez facile à conduire. Il convient de bien gérer l’enherbement avant la couverture du sol par la culture (hersage, binages ou paillages notamment).
Les principales difficultés résident dans la conservation. Une récolte soignée est indispensable pour éviter les blessures ainsi qu’un stockage dans un lieu sec et aéré avec contrôle de la température et de l’hygrométrie.
Le potimarron est une culture « rustique » peu sensible aux ravageurs et maladies classiques des Cucurbitacées. Néanmoins, attention aux rongeurs, lors du semis (oiseaux aussi), pendant la culture et lors de la conservation.
Le potimarron est commercialisé entier ou en quartiers.

Rendement potentiel
  • 30 à 40 t/ha

Repères pour la culture
  • Faculté germinative des graines : 60 à 80 % en pleine terre, 90 à 100 % en godets
  • Levée : 6 à 8 jours maximum
  • Nombre de graines par gramme : 5-10
  • Peuplement : 8 000-10 000 plants par hectare

Cette introduction est extraite de la fiche Potimarron du guide Produire des légumes biologiques, Tome 2 Fiches techniques par légume

Plus d'infos :
  • Fiche technique Potimarron produite dans le cadre du programme Casdar LPCBio : Voir

Consulter l'intégralité de la fiche technique dans le guide :
Filtrer :   Binage   Bio   Blette   Brocoli   Butternut   Carotte   chou de Bruxelles   Fiche technique   ITAB   Piment   Poirée   Principes   scarole  Ail  Artichaut  Asperge  Aubergine  Bette  Betterave  Bio  Céleri  chicon  Chicorée  Chicorée  Chou pommé  Chou-Fleur  Chou-rave  Concombre  Conservation  Courge  Courgette  Désherbage  Doucette  Echalote  Endive  Epinard  Fenouil  Fève  fiche technique patate douce bio  Fiches techniques  Fraise  Guide Maraichage  Haricot  ITAB  Laitue  Légumes  Légumes Bio  Légumes Bio  Mâche  Maladies et ravageurs  Maraîchage Bio  Maraichage  Mâche  Melon  Navet  Oignon  Organisation  Panais  Patate douce  Planification  Plants  Poireau  Pois  Poivron  Pomme de terre  Potimarron  Produire des légumes biologiques  Radis  Références  Récolte  Santé des plantes  Semences  Technico-économiques  Tomate