Une page a été trouvée avec le mot clé Fraise.

Fraise


image FraiseConseil2.jpg (5.3MB)
Crédit M. Conseil
Le fraisier est présenté parmi les plantes maraîchères car, bien que très proche des arbres fruitiers par la botanique et de nombreux aspects physiologiques, c’est une plante de jardin plutôt que de verger.
La fraise des bois pousse spontanément dans toute l’Europe, mais c’est au 18e siècle qu’un capitaine malouin, Frézier, rapporta des côtes chiliennes quelques plants de Fragaria chiloensis. Puis le naturaliste français Duchesne obtint, par hybridation avec le fraisier américain Fragaria virginiana les premières fraises à gros fruits, à l’origine des variétés non remontantes actuelles. La première variété de fraise remontante, la « Saint- Joseph » fut créée en 1893.
On distingue ainsi deux catégories :
  • les fraisiers à petits fruits, dits « des quatre saisons », remontants, produisant de mai à octobre
  • les fraisiers à gros fruits, dont certaines variétés sont remontantes (elles produisent de manière irrégulière du printemps à l’automne) et d’autres non remontantes, avec une production groupée au printemps.

L'essentiel


La fraise est un fruit charnu, les graines entourant le réceptacle. C’est une plante vivace qui peut se cultiver sur une à trois années. La tige souterraine, très courte, émet des stolons, longues pousses qui s’enracinent spontanément, donnant naissance à de nouvelles plantes. Cette particularité permet de reproduire le fraisier par multiplication végétative, en marcottant les stolons.
Notre fraisier cultivé actuel est un fraisier à gros fruits (Fragaria ananasa). Il présente une gamme de variétés permettant, entre les remontantes et celles de printemps, et en association avec différents systèmes de culture (plein champ, serres, chenilles), d’obtenir des récoltes en continu de mars à décembre.
Le fraisier peut être cultivé partout où les sols ne sont pas trop calcaires (pH < 7,5), et jusqu’à 1 500 m d’altitude.
La production de fraises, et en particulier de fraises précoces sous abri, est très technique et demande un gros travail de suivi tout au long du cycle : c’est une culture qui exige un travail régulier.
Le cycle de production étant très long, la construction du rendement et de la qualité du produit dépend de multiples facteurs (climatiques, physiologiques, agronomiques), tous aussi importants les uns que les autres.
C’est une culture dont le désherbage et la récolte, manuels, sont exigeants en main d’oeuvre. Les limaces et les oiseaux sont à redouter au moment de la récolte.

Rendement potentiel
  • 150 à 600 grammes par plant selon la variété


Plus d'infos :

Cette introduction est extraite de la fiche Fraise du guide Produire des légumes biologiques, Tome 2 Fiches techniques par légume
Filtrer :   Binage   Bio   Blette   Brocoli   Butternut   Carotte   chou de Bruxelles   Fiche technique   ITAB   Piment   Poirée   Principes   scarole  Ail  Artichaut  Asperge  Aubergine  Bette  Betterave  Bio  Céleri  chicon  Chicorée  Chicorée  Chou pommé  Chou-Fleur  Chou-rave  Concombre  Conservation  Courge  Courgette  Désherbage  Doucette  Echalote  Endive  Epinard  Fenouil  Fève  fiche technique patate douce bio  Fiches techniques  Fraise  Guide Maraichage  Haricot  ITAB  Laitue  Légumes  Légumes Bio  Légumes Bio  Mâche  Maladies et ravageurs  Maraîchage Bio  Maraichage  Mâche  Melon  Navet  Oignon  Organisation  Panais  Patate douce  Planification  Plants  Poireau  Pois  Poivron  Pomme de terre  Potimarron  Produire des légumes biologiques  Radis  Références  Récolte  Santé des plantes  Semences  Technico-économiques  Tomate